Petit tour en Andalousie

Je rentre d’un séjour de 5 semaines en Andalousie. Plus qu’un séjour, je parlerais d’une expérience, celle de m’octroyer un break professionnel pour voyager. Partir seule est un défi que j’ai déjà relevé mais par facilité, j’ai souvent choisi des régions francophones : le Québec, la Belgique… (seul intrus l’Irlande, pour mon premier stage à l’étranger).
Cette fois, poussée par « Le voyage pour les filles qui ont peur de TOUT », j’ai choisi une destination où l’on ne parle pas ma langue maternelle. C’était même l’objectif premier de ce voyage : améliorer à la fois mon anglais (pour raison professionnelle) et mon espagnol (pour raison personnelle) tout en découvrant un nouveau pays, une nouvelle culture.

livre le voyage pour les filles qui ont peur de tout

Pourquoi l’Andalousie ?

J’ai préféré partir dans un pays européen pour une question de proximité et de praticité. Cette région m’attirait depuis plusieurs années, suite à de bons commentaires de la part de proches. L’idée de partir dans le sud de l’Espagne au moment où le nord-est de la France plonge dans le froid et la grisaille de l’automne n’était pas pour me déplaire. De plus, n’étant pas adepte des fortes températures, ce type de destination ne me conviendrait pas en plein été.

carte circuit andalousie

Circuit des lieux visités en Andalousie

Partir seule, mais comment ?

La baroudeuse de l’extrême qui part en backpack… très peu pour moi. Je souhaitais vivre une expérience proche de la nature, mais tout en gardant un certain niveau de confort. En me renseignant sur les opportunités de bénévolat à l’étranger, je suis tombée sur le parfait compromis à travers le site www.workaway.info. Le principe : travailler 5h par jour, 5 jours par semaine, chez des particuliers, en l’échange du gîte et du couvert. Contrairement au woofing, il ne s’agit pas forcément d’exploitations biologiques. Les offres vont du jardinage au babysitting en passant par l’aide en informatique ou la construction. Ce site a l’avantage d’être très bien construit, de présenter des annonces claires avec disponibilités, photos, commentaires, description des hôtes, du travail demandé, de l’hébergement, de la localisation, etc. Une adhésion de 23€ est nécessaire pour l’accès complet au site (notamment pour pouvoir rentrer en contact avec des hôtes). Bien que sceptique au départ, j’ai été surprise par le sérieux des hôtes : sur les 8 candidatures envoyées, la majorité a répondu dans les jours ou semaines qui ont suivi. Il s’agissait principalement de britanniques ou hollandais expatriés en Andalousie. Mon choix s’est arrêté sur un couple de jeunes retraités originaires du nord de l’Angleterre et installés en Espagne depuis presque 10 ans.

workaway travel voluteer host

The site for travel, volunteering and cultural exchange

Qu’en retenir ?

Que du positif : un grand bol d’air et de tranquillité, dépaysant et enrichissant comme je l’espérais.
Le travail en extérieur n’a pas toujours été une partie de plaisir mais ça a été varié et plaisant, surtout avec cette vue imprenable sur les montagnes de l’Axarquia et sur les champs d’oliviers. Côté hébergement, j’ai eu la chance de tomber sur des personnes adorables, dans une magnifique maison, remplie de joyeux animaux ! Bien qu’isolée dans un petit village, j’ai eu l’opportunité de participer gratuitement à des cours d’espagnol et à des groupes de discussion.

andalousie champs oliviers

Des oliviers à perte de vue

Côté tourisme, j’ai profité des week-ends pour visiter les principales villes d’Andalousie, Málaga, Córdoba et Granada étant très bien desservies en train et en bus. Bien que partageant une histoire commune, les 3 villes sont très différentes. J’ai personnellement apprécié Málaga pour sa proximité avec la mer et son centre-ville animé, Cordoue pour sa mosquée-cathédrale et ses patios intérieurs, Grenade pour l’Alhambra et les petites ruelles de l’Albaicín.

malaga vue camino gibralfaro

Port de Málaga

cordoba puente romano mezquita

Pont Romain et Cathédrale de Cordoue

granada sacromonte alhambra albaicin

L’Alhambra de Grenade

Quant à Ronda, j’ai préféré louer une voiture pour m’y rendre, afin de faire quelques arrêts en cours de route, au téléphérique de Benalmádena, au village bleu de Júzcar, et au parc naturel Torcal de Antequera.

ronda centre historique

Centre historique de Ronda

teleferico benalmadena mirador

Téléphérique de Benalmádena avec vue sur la Costa del Sol

juzcar pueblo azul pitufos

Júzcar, le village des Schtroumpfs !

parc naturel torcal antequera

Les étranges roches du Torcal

Et côté gourmandise ? Mon palet a été gâté avec plein de belles découvertes culinaires espagnoles et même anglaises ! Je n’ai évidemment pas pu échapper aux tapas, à l’huile d’olive, aux pâtisseries andalouses, et aux fruits cultivés en abondance dans cette région baignée par le soleil. Je reviendrai plus en détails sur certaines spécialités andalouses dans de prochains articles.

Partagez sur Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire par Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *