La Praluline

A chaque arrivée dans une nouvelle ville, je cherche à savoir quelles sont les spécialités sucrées, pâtisseries, confiseries, etc. En emménageant à Lyon en 2013, j’ai très vite su que la praline rose deviendrait ma meilleure amie en la matière. Mes cartons n’étaient pas encore vidés que j’étais déjà aux Halles Paul Bocuse, prête à dévorer ma première tarte à la praline lyonnaise !

Sur les bons conseils d’une amie, j’avais eu l’occasion, quelques mois plus tôt, sur le marché des saveurs de la Place Bellecour, de goûter à une autre spécialité à base de pralines : la brioche de Saint-Genix, coulante et sucrée à souhait. Le Saint-Genix est originaire d’un village savoyard du même nom : Saint-Genix-sur-Guiers. Le pâtissier Pierre Labully en a été l’inventeur dans les années 1880 : il a eu l’idée d’incorporer des pralines dans une brioche à la fleur d’oranger (comme la Pogne de Romans). Vous en trouverez aujourd’hui dans la majorité des boulangeries-pâtisseries de la région Rhône-Alpes.

spécialité lyon praluline

Mais attention, le jour où vous aurez goûté à une Praluline, vous ne pourrez plus revenir au classique Saint-Genix. La Praluline, c’est la rolls-royce de la brioche aux pralines… paroles de lyonnais ! Créée dans les années 1950 par le chocolatier (et Meilleur Ouvrier de France) Auguste Pralus à Roanne, elle est aujourd’hui devenue le best-seller des boutiques Pralus. On y fait la file, chaque week-end ou veille de jour férié, pour ramener la précieuse gourmandise à nos familles ou amis. La brioche Praluline a ce petit truc en plus : un bon goût de pur beurre (oubliez votre régime!), des pralines maison réalisées à partir d’amandes et de noisettes de grande qualité, et une texture moelleuse, légèrement feuilletée.

Loin de vouloir égaler la Praluline, je me suis lancée dans une recette de brioche aux pralines façon chinois.

brioche pralines chinois

Je vous livre ici ma recette :

– 265 gr de farine + farine pour pétrir
– 40 gr de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
– 50 gr de beurre mou
– 1 pincée de sel
– 1 œuf entier
– 10 cl du lait
– 10 gr de levure de boulanger
– 40 cl de crème pâtissière
– 100 gr de pralines roses entières ou concassées

Mélanger du bout des doigts (ou au robot) la farine avec le sucre, le sel et le beurre mou, afin de former une sorte de crumble sablonneux. Délayer la levure de bière dans le lait tiède et ajouter l’œuf battu. Incorporer cette préparation liquide dans les ingrédients secs en remuant avec une fourchette jusqu’à former une boule. Pétrir cette boule quelques minutes sur un plan de travail fariné jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène..

Placer la pâte dans votre four éteint (légèrement préchauffé) avec une tasse d’eau chaude pendant environ 1h30. Dégazer ensuite la pâte en pressant dessus. Façonner la pâte en forme de rectangle d’environ 5 mm d’épaisseur. Recouvrir d’une couche de crème pâtissière puis parsemer de pralines. Rouler dans le sens de la largeur. Couper 8 tronçons à disposer en cercle dans un moule beurré et fariné (en prenant soin de placer le 8ème morceau au centre). Laisser de nouveau reposer dans le four 30 min. Parsemer d’amandes effilées ou de sucre en grains puis enfourner 30 min à 180°C. A déguster dans la journée !

Partagez sur Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire par Facebook

2 commentaires

  1. bonjour
    pouvez-vous me dire la différence entre le st génix et la praluline merci

    • Bonjour, la Praluline est plus riche que le St-Genix : en beurre, en amandes, en noisettes… Sa pâte est « tourée » comme pour une pâte feuilletée, ce qui rend sa texture un peu différente d’une simple brioche aux pralines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *